Les vélos sont des biens précieux qui sont de plus en plus la cible des malfrats. Chaque année en France, plus de 400.000 vols de vélos sont recensés. Et malheureusement, entre 20 et 25% des propriétaires victimes renoncent à en racheter un nouveau. Ces chiffres traduisent un ras-le-bol général et soulignent l’ importance capitale de l’investissement dans un bon antivol lorsque l’on tient à son deux-roues.

Cependant, un bon antivol, que ce soit un modèle en U, articulé, ou une chaîne ne permet de sécuriser que le cadre et une roue selon la manière dont vous attachez votre vélo. Les autres éléments amovibles comme la selle, la roue (avant ou arrière c’est selon) et le guidon restent exposés au risque de vol.

En complément d’un bon antivol donc, il faut également opter pour un dispositif de sécurisation de ces autres éléments. Pour un arrêt dans une zone à faible risque, un bon antivol de type câble peut faire l’affaire. Cependant, un dispositif plus élaboré est nécessaire dans les environnements plus risqués et pour les stationnements prolongés. Dans cet article, nous allons nous focaliser sur les antivols pour selle de vélo ainsi que sur les autres alternatives pour éviter de se retrouver avec un vélo sans selle de bon matin (pas vraiment pratique pour une balade).

Les antivols de selle, une contrainte de plus ?

Tout cycliste est familier avec les contraintes qu’impose la possession d’un antivol pour vélo. Si vous misez sur la qualité, l’antivol est généralement lourd et encombrant (aux alentours des 2kg tout de même) et vous devez pourtant le trimballer partout où votre vélo doit aller. Dans le cas d’un antivol pour selle, il s’agit souvent ici d’un remplacement pour les attaches rapides standard mais possédant un système de blocage nécessitant soit une clé spéciale, soit un retournement du vélo pour pouvoir être retiré. Une fois posé donc, inutile de les retirer d’autant plus que leur poids est négligeable et leur présence ne gêne en aucun cas le confort de conduite.

Cependant, pour les utilisateurs de vélos pliants, il est nécessaire de déverrouiller l’antivol à chaque fois qu’on veut monter ou descendre la selle . Pas très pratique donc si l’on doit enchaîner les trajets à vélo et en bus par exemple, et que l’on doive sortir une clé spéciale à chaque fois, en plus de la manipulation de pliage.

A moins donc de posséder un vélo pliant, les antivols de selle ne constituent pas une contrainte en plus de l’antivol vélo . Evitez tout simplement de perdre la clé spéciale si elle est nécessaire pour déverrouiller le système.

Ma sélection d’antivol pour selle

 

Tableau comparatif

Le meilleur antivol de selle
Plus d'infos
En bref
Zefal Lock n Roll

Zefal-antivol-roue-selle-avis-lock-n-roll



Le top. Comprend 3 écrous 2 pour les roues et un pour la selle.
Abus NutFix

Abus-nutifx-antivol-selle-test-avis


Un bouchon spécial pour serrer l'attache de selle. Bien mais un peu cher.
Bricolage avec chaineantivol-de-sell-chaine-de-veloDemande de bricoler mais fonctionne assez bien.

Comment choisir votre antivol pour selle ?

Élément important du système de protection général de votre deux-roues, l’antivol pour selle se doit d’être bien choisi en fonction de deux critères selon moi : la résistance générale du dispositif aux agressions, ainsi que son système de fermeture.

1. La résistance générale de l’antivol de selle

Comme tout dispositif de sécurisation, l’antivol de selle se doit de résister aux agressions qu’il s’agisse d’un écrou de sûreté ou d’une chaîne, sans quoi, il s’agit d’un achat futile. Sa résistance repose essentiellement sur les matériaux utilisés pour sa fabrication.

2. Le système de fermeture

Il s’agit ici d’un point important à ne pas négliger surtout si vous êtes en possession d’un vélo pliant qui nécessite des verrouillages/déverrouillages fréquents de l’antivol de selle au cours de la journée. En effet, les systèmes de fermeture peuvent nécessiter une clé spéciale, une orientation spéciale du vélo, ou même un outil spécifique.

Mon avis sur quelques antivols pour selles

Je vais essayer de vous résumer les points essentiels sur ces antivols pour selles que j’ai pu tester. Pour en savoir plus sur chaque modèle, n’hésitez pas à consulter les tests complets.


Le Lock’N Roll pour roues et pour selle de Zefal

Il s’agit ici d’un kit d’axes à verrouillage sécurisé parfait en remplacement des axes standards pour les deux roues ainsi que pour la tige de selle. Un système ingénieux ne nécessitant pas d’outils spécifiques permet d’empêcher l’ouverture de ceux-ci lorsque le vélo est en position horizontale.

Les points forts

 

  • Dotées de broches spéciales, les axes sont complètement verrouillés en position horizontale et ne s’ouvrent que si l’on retourne le vélo. Une clé ou un outil spécial sont donc inutiles et la manipulation est simple, ce qui en fait un antivol tout particulièrement adapté pour les possesseurs de vélo pliant. Cet antivol offre également une grande résistance aux agressions de type torsion et traction .

Le point faible

 

  • De par son système de fermeture, pour être totalement efficace, il est donc nécessaire d’ amarrer solidement le vélo pour empêcher son retournement

Les bouchons NutFix™ de chez Abus

Les NutFix™ de chez Abus sont des bouchons pour écrous destinés à empêcher qu’un voleur ne dévisse ces derniers pour accéder à la selle . Son système de fermeture repose sur une technologie de gravité et ne s’ouvre que lorsque le vélo est couché à 90 degrés sur le côté. C’est un excellent antivol Abus. Abus-nutifx-antivol-selle-test-avis

Les points forts

  • Ici encore, il est inutile de se munir d’une clé spéciale pour mettre en place ou retirer la protection. Votre selle est donc en sécurité tant que le vélo est maintenu en position horizontale . Fait d’acier inoxydable très résistant, il est impensable de scier ou de forcer le dispositif.

Les points faibles

  • Tout comme le Zefal Lock’N Roll, il est obligatoire d’utiliser cet antivol pour selle conjointement avec un bon antivol pour vélo qui empêche le retournement de celui-ci, sans quoi la protection est absolument inutile. Un autre point est également fâcheux car une fois la protection retirée, vous devez tout de même dévisser l’écrou à l’aide d’une clé adaptée pour retirer ou ajuster votre selle. A éviter donc selon moi pour les adeptes du vélo pliant.

Le système D avec une chaîne de vélo

Je vous propose ici un peu de bricolage et de récupération pour sécuriser votre selle de vélo grâce à un antivol DIY. Retrouvez une vieille chaîne de vélo et munissez-vous d’un dérive-chaîne et d’une vieille chambre à air. A l’aide du dérive-chaîne, ouvrez puis refermez la chaîne en la passant par-dessus le rail de la selle et sous le haut des haubans. Enfin, enveloppez complètement la chaîne dans la chambre à air pour éviter que celle-ci n’abîme le cadre. Le guide complet est disponible sur Instructables.comantivol-de-sell-chaine-de-velo

Le point fort

  • Le principal point fort ici est que vous n’aurez besoin d’ aucun achat pour peu que vous ayez les matériels à votre disposition. Et cela permet de faire un peu de travail manuel.

Les points faibles

  • Tout d’abord, cette solution maison n’est pas adaptée aux ouvertures/fermetures fréquentes car il faut constamment vous munir d’un dérive-chaîne pour agir sur la chaîne. Pas pratique du tout pour les vélos pliants donc. Ensuite, il n’est pas difficile pour un voleur de se procurer un dérive-chaîne , et l’opération ne dure que quelques minutes. A moins donc de stationner votre vélo dans une zone à faible risque, cette astuce n’est pas efficace .
Pour rappel, l’antivol pour selle de vélo ne représente qu’une protection secondaire. Vous devez vous assurer d’avoir un bon antivol (en U ou articulé) pour totalement sécuriser votre vélo.

Mon avis sur les antivols pour selle de vélo

On se concentre souvent sur l’achat d’un antivol vélo de qualité pour sa monture mais on oublie souvent de protéger les autres éléments amovibles présents sur le vélo. En plus des roues, la selle fait souvent l’objet de vol sur les vélos bien amarrés grâce à un gros U robuste . Il est donc important d’allouer un peu de budget pour garder l’intégralité de votre vélo après une nuit passée dehors .

Pour une question d’ergonomie et de facilité d’usage, je vous conseille d’opter pour les antivols de selle ne nécessitant pas d’outils spécifiques pour le déverrouillage et le verrouillage , donc un système à gravité. Si vous êtes l’heureux possesseur d’un vélo pliant, ce point est important pour vous car il vous permettra en un clin d’œil de monter ou descendre la selle et de plier votre vélo lorsqu’il faut monter dans le bus ou dans le train.

Personnellement, je recommande le Lock’N Roll de Zefal car il entre parfaitement dans la lignée des qualités que je recherche pour un antivol de selle : solide, pratique et facile à déverrouiller par mes soins . Vous aurez en plus des axes de sécurité pour vos deux roues en plus de celui pour votre selle. Combinez cela à un bon antivol vélo en U et vous pourrez dormir sur vos deux oreilles, votre vélo restera entier.

Si par contre le budget est un frein pour vous , faites du recyclage et adoptez (comme MacGyver) la chaîne pour vélo transformée en antivol pour selle. Gardez cependant en tête que n’importe qui possédant un dérive-chaîne et un peu de temps peut facilement venir à bout de votre système. Avec ce genre d’antivol, mieux vaut se cantonner à des arrêts brefs et dans des zones avec un risque peu élevé de vol.

Si je peux vous donner un conseil, investissez toujours 10 à 15% du prix de votre vélo dans un kit d’antivol comprenant un bon U de qualité , et un kit Lock’N Roll de Zefal pour être tranquille et profiter pleinement de vos escapades à vélo, que ce soit en ville ou à la campagne.